Vivre dans vraiment petit: le mouvement Tiny House partie 1

Vivre dans vraiment petit: le mouvement Tiny House partie 1

Pour ce tout premier billet sur le blogue de Us & Coutumes, je vous parle de petits espaces. Vraiment petits. J’ai nommé: le mouvement des Tiny House ou micro-maisons.

Vous en avez peut-être déjà entendu parler. Il s’agit des ces habitations, fréquemment construites par leur propriétaire (vous pouvez être certains qu’aucun promoteur n’offre de micro-maison à l’heure actuelle, du moins au Québec!) et qui ont une superficie entre 100 et 400 pi2.

Aux États-Unis, quelques sites se spécialisent sur le sujet. Au Canada, certains médias en ont parlé dans la dernière année. Tendance lourde? Nous verrons. Mais on est certainement en droit de se demander ce qui peut pousser des personnes à vouloir habiter dans des superficies aussi petites et d’où part cette idée un peu folle (en gros, pour rendre le concept plus tangible, c’est l’équivalent de vivre dans une roulote tirée par un pickup – tous les jours).

Selon Wikipedia, l’idée serait attribuée à Sarah Susanka, auteur de The Not So Big House, publié en 1998. L’idée a fait son chemin et si elle pu très bien servir certains sinistrés après des catastrophes naturelles (on pense à l’ouragan Katrina), aujourd’hui, elle parle à toute une génération de personnes qui, comme vous, sont mises devant les faits suivants :

– 33% à 50% du revenu des familles américaines est dédié à payer leur hypothèque, sans parler des réparations, taxes, chauffage, etc.*

– 76% des Américains vivent de chèque de paye en chèque de paye.*

– En mars 2015, Radio-Canada faisait état que pour 1$ de revenu, les Canadiens doivent presque 1,63$ à des débiteurs (article ici).

*Ces statistiques sont tirées du site http://thetinylife.com.Je vous recommande chaudement d’aller le visiter si le sujet vous intéresse. C’est très bien fait et très complet. Vous y trouverez des trucs qui vont de la planification à la réalisation de votre future micro-maison.

Derrière les raisons financières (certains seront contents de savoir qu’on peut se construire une micro-maison pour 20000-40000$), il y a aussi un désir de liberté, un désir de s’affranchir des dettes à venir qui semblent inévitables si on veut se « caser ». Et puis il y a certainement un certain romantisme associé à l’idée de vivre avec moins et donc de moins consommer.

Si vous avez lu jusqu’ici, vous vous demandez peut-être pourquoi je parle des micro-maisons. Et vous n’avez pas tort de vous poser la question. Les produits Us & Coutumes sont créés avec les petits appartements et condos en tête, pas les habitats extrêmement petits. Je le dis souvent : nous ne sommes pas une marque de lits pliants. Il y en a d’autres qui font ce genre de produits, et très bien en plus! Notre vision est plutôt de vous fournir le mobilier que vous voulez et auquel les manufacturiers ne pensent jamais : du mobilier d’entrée, du mobilier d’appoint, du rangement simple et efficace de petite taille (sauf peut-être Ikea). Si je parle des Tiny House, c’est que je crois que vivre dans aussi petit frappe notre imaginaire : tout doit être pensé et adapté pour que chaque objet ait deux voir trois fonctions. Si certains réussissent à aménager ces micro-espaces, il n’y a pas de raisons pour que nous tous qui vivons des appartements/condos de taille réduite (mais néanmoins plus grands qu’une micro-maison) ne soyons pas capables de bien nous meubler. Et quand je dis bien meubler, je ne veux pas dire s’acheter une table en teck d’Indonésie de 3m! Je parle d’acheter du mobilier et des accessoires qui répondent à un besoin et qui n’accumuleront pas la poussière faute d’utilité. Je parle de mieux consommer en fin de compte.

En milieu urbain, la tendance n’est de toute façon pas à l’agrandissement des surfaces habitables, C’est plutôt l’inverse. Et avec les prix qui montent sans cesse, gageons qu’il ne serait pas étonnant qu’on se surprenne à rêver à vivre dans une maison de 300 pieds carrés plus vite qu’on pense! D’autant plus que si on la fabrique soit même, on peut très bien la concevoir avec une approche très moderne et un design actuel.

Vous voulez un exemple? Dans la partie 2 de ce billet, je vous parle du projet Tiny House d’Atelier Praxis. C’est par ici

 

 


Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés